Président du jury
Arie Van Lysebeth
Belgique, °1938
Arie Van Lysebeth était le Président du Jury du Concours Reine Elisabeth de 1996 à 2018. Il commence le violon à l’âge de quatre ans. Il s’est formé au Conservatoire de Bruxelles, où il a étudié l’écriture musicale, le basson, la musique de chambre et la direction d’orchestre. Après concours, il se voit octroyer le poste de basson soliste à l’Orchestre symphonique de la Radio-Télévision Belge. Deux ans plus tard, il devient premier lauréat ex-aequo du Concours International de Prague. Il se perfectionne ensuite en direction d’orchestre auprès de Bruno Maderna à Salzbourg et Pierre Boulez en Suisse. Depuis 1970, il dirige le Vlaams Kamerorkest, en Belgique et à l’étranger. En tant que chef invité, il s’est produit à la tête des grands orchestres belges, ainsi qu’aux États-Unis, en Argentine, à Taïwan, en Grande-Bretagne, en Italie et en Allemagne. Il a ainsi travaillé avec des solistes renommés tels qu’Igor Oistrakh, José Van Dam, Murray Perahia ou Augustin Dumay, parmi d’autres. De 1995 à 2004, il a également été le chef de l’Orchestre Symphonique du Conservatoire de Bruxelles. Pendant de longues années, il a été professeur de musique de chambre au Koninklijk Conservatorium de Bruxelles (1970-1994), dont il a assumé la direction de 1994 à 2003. De 2004 à 2014, Arie Van Lysebeth a par ailleurs été directeur artistique de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth.
  • Biographie
En savoir plus
Paul Badura-Skoda
- 2019
Élève d’Edwin Fischer, Paul Badura-Skoda devient très vite son assistant. Il collabore à l’époque avec Wilhelm Furtwängler, Herbert von Karajan, Hermann Scherchen, Josef Krips, Carl Schuricht et Rafael Kubelik. Il se rattache clairement à la tradition viennoise et c’est d’ailleurs avec ses enregistrements du répertoire classique viennois qu’il conquiert le public. Très tôt, dans le but de rendre les oeuvres le plus fidèlement possible, tant dans la forme que dans l’esprit, Paul Badura-Skoda s’engage dans des voies parallèles. Dès 1948, il part à la découverte des instruments anciens. Par ailleurs, parce que beaucoup de textes dont il disposait a l’époque fourmillaient d’erreurs, il entreprend l’étude des manuscrits et des éditions originales. Il retrouve des partitions oubliées, écrit des articles dans les revues specialisées et réalise de nouvelles éditions. Il écrit notamment un ouvrage sur Mozart, traduit dans le monde entier.
  • Biographie
En savoir plus
Pierre Bartholomée
Belgique, °1937
Pierre Bartholomée est né à Bruxelles en 1937. Il a commencé l’étude du piano à six ans et a étudié au Conservatoire Royal de Bruxelles. Disciple d’André Dumortier, il a suivi, en Italie, un cours d’interprétation donné par Wilhelm Kempff. Avec Henri Pousseur, il a fondé l’ensemble Musique Nouvelle et le Centre de Recherche et de Création musicales de Wallonie. Après avoir entrepris une carrière de pianiste (concerts en Belgique, en France, en Allemagne, en Suisse et en Espagne), il a conduit l’ensemble Musique Nouvelle un peu partout en Europe.

Pierre Bartholomée a enseigné l’analyse musicale au Conservatoire Royal de Bruxelles. Il a été compositeur en résidence et professeur à l’Université Catholique de Louvain. Il a consacré trente années de sa carrière à la direction d’orchestre, dirigeant de nombreuses phalanges européennes et américaines, et assumant pendant vingt-deux saisons la direction de l’Orchestre Philharmonique de Liège. Invité à interpréter un répertoire très étendu (de Purcell à Boulez, de Bach à Messiaen, de Haydn à Pousseur), il a accompagné de grands solistes et réalisé de nombreux enregistrements. Ses enregistrements ont obtenu un Prix Charles Cros, une Victoire de la Musique, un Prix Koussevitzky et deux Prix Cecilia.

Son catalogue personnel comprend, notamment, deux opéras, deux oratorios, sept œuvres pour grand orchestre, de la musique de chambre, de la musique vocale, des pièces instrumentales et de la musique électronique. Sa première œuvre pour grand orchestre, Harmonique, a été créée à Bruxelles, en 1970, par l’Orchestre National de Belgique sous la direction de Michaël Gielen qui l’a, ensuite reprise à Hambourg et enregistrée à Francfort.

L’Ensemble Intercontemporain a donné, à Paris, la première audition de Fancy as a Ground qui a également figuré au programme du Holland Festival à Amsterdam et qui a été enregistrée par l’ensemble Musique Nouvelle sous la direction de Georges-Elie Octors. Trois Pôles entrelacés, œuvre commandée pour l’année de la Musique, a été créé à Bruxelles par Francette Bartholomée et l’ensemble Musique Nouvelle, toujours sous la direction de Georges-Elie Octors. Les mêmes interprètes ont réalisé un enregistrement discographique de cette œuvre. L’oratorio Ludus Sapientiae, composé sur un livret de François Jongen pour le 575ème anniversaire de la fondation de l’Université de Louvain, a été créé, en 2001, sous la direction de Jordi Savall et repris à Bruxelles, en juin 2007 sous la direction de Jean Tubéry.

Deux œuvres inspirées par Henry Bauchau ont été commandées par le théâtre de la Monnaie : Le rêve de Diotime, scène dramatique pour soprano et grand ensemble, créée en 2000, et Œdipe sur la route opéra en quatre actes, créé en mars 2003, sous la direction de Daniele Callegari dans une mise en scène de Philippe Sireuil, avec José Van Dam dans le rôle-titre. La Monnaie a également créé le deuxième opéra, La Lumière Antigone, livret original d’Henry Bauchau, sous la direction musicale de Koen Kessels, mise en scène de Philippe Sireuil, avec Mireille Delunsch et Natascha Petrinsky.

Le cycle de mélodies Fragments des Belles Heures, pour soprano et petit ensemble, sur des textes de Liliane Wouters, a été donné en première audition, à Bruxelles, à l’initiative de l’Université de Louvain. Cette œuvre a figuré au programme d’un concert monographique au Conservatoire de Sichuan (Chine). Les 13 Bagatelles pour piano et le premier Quatuor à cordes ont été créés à Bruxelles en 2004. Ce Quatuor à cordes a, ensuite, figuré au programme de plusieurs concerts du Quatuor Danel en Allemagne. La Sonate pour alto et piano fut jouée à plusieurs reprises en 2004, Pentacle pour huit instruments, commande du Nouvel Ensemble Contemporain de la Chaux-de-Fonds, a été créé en Suisse et All days are nights (deux visions du Sonnet XLII de Shakespeare), pour voix de femme, flûte, violoncelle et piano, a été intégré à un spectacle musique-poésie et publié dans un livre-disque.

2006 a vu la création à Liège d’une Passacaille pour marimba et live electronics, commande du Centre de Recherches et de Formation Musicales de Wallonie et sa reprise à Bruxelles, au festival Ars Musica, et à Leuven, dans la série « De nieuwe reeks ». Commande du festival Ars Musica, 7 x 7 pour 7 instrumentistes concertants a été créé en mars 2007, et Requiem, commande de l’ensemble Laudantes, en novembre de la même année. Egalement composé en 2007, Oraisons pour violoncelle, a été créé à Paris, par Ophélie Gaillard. Commande de la ville de Maastricht, La Rupture des Falaises a eu sa première audition en 2008 par l’Ensemble 88. Lors de son édition 2009, Ars Musica a donné la création de Face à face pour alto. En 2010, l’Orchestre Philharmonique de Liège a créé la Symphonie commandée pour le 50e anniversaire de sa fondation.

Plusieurs créations ont eu lieu en 2011 : celles du 2e Quatuor à cordes (Envol et mort d’un papillon), d’une grand pièce chorale, Le Christ aux Oliviers sur un poème de Gérard de Nerval, et d’un Livre d’orgue, et d’une musique commandée par l’Orchestre National de Belgique pour accompagner un film muet de Joris Ivens. Une production de la nouvelle version de La Lumière Antigone est prévue en Suisse en 2012.

Les labels Cypres, Igloo et Fuga Libera ont publié des enregistrements d’un grand nombre d’œuvres de Pierre Bartholomée. Plusieurs de ces disques ont obtenus des récompenses de la presse musicale internationale (Choc du Le Monde de la Musique, Joker de Crescendo, etc.). Le label Aparté a publié un nouveau disque monographique en 2011.

Pierre Bartholomée est membre de la classe des Arts de l’Académie Royale de Belgique. Il a présidé à plusieurs reprises le jury du concours international de direction d’orchestre Antonio Pedrotti à Trento (Italie) et participé aux travaux des jurys du Concours Reine Elisabeth, du Concours Gaudeamus (Hilversum), du concours de composition Reine Marie-José (Genève), du concours de composition du Festival international de Besançon, du concours international de piano de Genève et du concours international de saxophone de Dinant.

Ses œuvres sont éditées par Universal (Vienne), Salabert et Jobert (Paris), le Cebedem (Bruxelles) et Quindicesima (Lille).

Les éditions Mardaga et le Conseil de la Musique de la Communauté française lui ont consacré un ouvrage sous la direction de Robert Wangermée : Pierre Bartholomée - parcours d’un musicien.
  • Biographie
En savoir plus
Sergei Dorensky
Russie (Fédération de)
Sergey Dorensky a entamé ses études de piano à l'Ecole centrale de musique, puis au Conservatoire Tchaikovsky à Moscou. Il y a été l'élève de Grigori Ginsburg, un des grands représentants de l'école russe de piano. Alors qu'il est encore au Conservatoire, il se produit un peu partout en ex-URSS. Il joue également dans le pays du bloc de l'est et son deuxième prix au Concours de Rio de Janeiro en 1957 lui ouvre les portes de l'occident.
On peut dès lors le voir sur les scènes de Norvège, Danemark, Italie, Hongrie, Brésil, Venezuela, Japon, etc. De 1978 à 1997, Sergei Dorensky enseigne le piano au Conservatoire de Moscou. Il donne également des master classes et est régulièrement appelé à participer au Jury de concours internationaux.
En 1966, il a reçu le titre de ‘Merited Artists’, en 1989, ‘People's Artist of Russia’. Il est Vice-président de la Rachmaninov Society et de la Chopin Society en Russie. Sergei Dorensky est académicien de l'Academy of Creative Endavors.
  • Biographie
En savoir plus
Abdel Rahman El Bacha
Liban, France, °1958
Né à Beyrouth en 1958, Abdel Rahman El Bacha vit en France, où il se perfectionne dès l’âge de seize ans dans la classe de Pierre Sancan, au Conservatoire National Supérieur de Paris. Il en sort avec quatre premiers prix (piano, musique de chambre, harmonie et contrepoint). Depuis la révélation de son talent au Concours Reine Elisabeth en 1978, il se produit dans les salles les plus prestigieuses à travers le monde. Il joue avec des orchestres tels que le Berliner Philharmoniker, l’Orchestre de Paris, le NHK Symphony Orchestra de Tokyo, l’English Chamber Orchestra. Depuis son premier disque consacré à Prokofiev, qui obtient le Grand Prix de l’Académie Charles Cros, il enregistre de nombreuses oeuvres (Bach, Ravel, Schubert, Schumann, Rachmaninov) chez Forlane, ainsi que les cinq concertos de Prokofiev chez Fuga Libera. Ses intégrales des sonates de Beethoven et de l’oeuvre pour piano seul de Chopin sont un très grand succès, tant au concert qu’en CD. Abdel Rahman El Bacha, maître de piano à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, est également compositeur.
  • Biographie
En savoir plus
Ts'Ong Fou
- 2020
Né à Shanghai en 1934, Fou Ts’ong a étudié avec Zbigniew Drzewiecki à Varsovie, où il poursuit alors sa formation entamée en Chine. Le Prix spécial Mazurka qu’il remporte au Concours Chopin de 1953 lui permet de se produire fréquemment en Europe de l’Est. En 1959, il est invité à jouer sous la direction de Carlo Maria Giulini au Royal Albert Hall, et s’installe ensuite à Londres. Il est alors reconnu tant par ses pairs que par la critique ou le public, et donne de nombreux concerts de par le monde. Fou Ts’ong a enregistré, pour le label Meridian, des oeuvres de Scarlatti, Handel, Bach, Beethoven, Schubert, Chopin, Schumann et Debussy, et, cette année, il a gravé les sonates de Haydn. Il enseigne à l’Académie internationale de piano du Lac de Côme, au Conservatoire de Shanghai, et a donné des master classes dans bon nombre d’institutions et de festivals. En 2010, il est membre du jury du Concours Chopin à Varsovie.
  • Biographie
En savoir plus
Valentin Gheorghiu
Né en Roumanie, Valentin Gheorghiu entame ses études de piano à quatre ans, et est admis à l’Académie Royale de Musique de Bucarest à sept ans. De 1937 à 1939, grâce à la recommandation de George Enescu, il poursuit ses études de piano et d’harmonie au Conservatoire National de Paris. Il fait ses débuts avec orchestre à l’âge de quinze ans avec la Philharmonie de Bucarest. Depuis, il a joué dans toute l’Europe, en Amérique du Nord, en Israël, au Japon, avec des orchestres comme le Gewandhausorchester de Leipzig, la Staatskapelle de Dresden, le Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, l’Orchestre de Paris, les orchestres philharmoniques de Chicago, Tokyo, Osaka, Genève, Prague, etc., sous la direction de chefs tels que Seiji Osawa, Simon Rattle, Kurt Masur, Rafael Kubelik, etc. Valentin Gheorghiu a participé au jury de plus de 60 concours internationaux. Il est docteur honoris causa de l’Université Nationale de Musique de Bucarest, a reçu le Prix George Enescu pour ses compositions, le Prix de l’Académie Roumaine pour l’ensemble de ses activités, et le Prix d’Excellence de la culture roumaine.
  • Biographie
En savoir plus
Karl-Heinz Kämmerling
- 2012
Karl-Heinz Kämmerling a étudié le piano à la Musikhochschule de Leipzig dans la classe de Anton Rohden et Hugo Steurer. Il a enseigné à la Musikhochschule de Hanovre, dont il a été vice-président pendant 6 ans. Au Mozarteum de Salzbourg il a été professeur de piano et, depuis 1990, directeur. Actuellement il est professeur invité à l'Université de Musique à Zagreb.
Karl-Heinz Kämmerling a fondé l’EPTA allemand dont il a été le président pendant des années. Il était aussi très actif en tant que membre de l’Institut de recherche et d’encouragement des jeunes talents à l’Université de Paderborn. Il était membre du comité de direction de l’Internationalen Musikakademie für Solisten, président de la German High School Foundation, et co-éditeur de Üben und Musizieren, journal édité par Schott.
Karl-Heinz Kämmerling a obtenu de nombreux prix internationaux et a dirigé de nombreux cours de maîtrise en Asie, en Europe et aux Etats-Unis. Il a aussi été membre des jury des plus grands concours internationaux. En 1999 et en 2000, il a été récompensé en Allemagne et en Autriche pour ses mérites.
  • Biographie
En savoir plus
Kum Sing Lee
En savoir plus
David Lively
États-Unis, France, °1953
En 1972, David Lively remporte le 4e Prix au Concours Reine Elisabeth. Il quitte les États-Unis sur le conseil de Jules Gentil, l’assistant d’Alfred Cortot, pour étudier à l’École Normale de Musique de Paris, et devient l’élève privilégié de Claudio Arrau. Il se perfectionne auprès de Nadia Boulanger, Wilhelm Kempf et Erich Leinsdorf. L’originalité de son parcours ne se dément pas. Audacieux défenseur des répertoires rares, sa virtuosité lui permet d’enregistrer les concertos de Joseph Marx, Wilhelm Furtwängler, Ferruccio Busoni et Sergey Rachmaninov. Proche d’Aaron Copland, Eliott Carter, Henri Dutilleux, Philippe Boesmans ou Benoît Mernier, l’écriture actuelle lui est chère. Infatigable curieux, David Lively nourrit une égale passion pour les claviers historiques et pour les synthétiseurs actuels. Professeur et directeur des Concours à l’École Normale de Musique de Paris, il est aussi le directeur artistique du Festival de Saint-Lizier dans les Pyrénées. Ses enregistrements récents comprennent l’intégrale de la musique de chambre de César Franck et les oeuvres complètes pour piano seul de Philippe Boesmans. Le Concerto pour piano de William Blank, écrit pour lui, paraîtra prochainement, de même que celui de Benoît Mernier.
  • Biographie
En savoir plus
Viktor Merjanov
Russie (Fédération de) - 2012
Viktor Merjanov est professeur de piano et directeur de la section de piano au Conservatoire de Moscou. Il a été formé dans ce même conservatoire par le professeur Feinberg. Titulaire de grand prix nationaux et internationaux (du Concours Chopin en 1949), il compte plusieurs élèves qui, à leur tour, brilleront dans les concours.
Sa carrière de soliste, de professeur et de conférencier l'a conduit dans tous les États de l'Union soviétique, dans la plupart des pays d'Europe et jusqu'à Cuba et aux États-Unis. Il a joué sous la baguette de nombreux chefs, dont Kondrashin, Temirkanov, Maderna ou Berglund.
On lui doit également plusieurs articles sur divers thèmes musicaux ou pédagogiques. Il est membre du Comité de l'International Music Union et président de la Russian Rachmaninov Society. Il est également président du Concours Rachmaninov et siège dans les jurys de nombreux concours.
  • Biographie
En savoir plus
Eugène Moguilevsky
Ukraine, °1945
Né à Odessa en 1945, Eugène Moguilevsky a pris ses premiers cours de piano auprès de sa mère. Ensuite, il est l'élève de H. Neuhaus (professeur de Gilels et Richter) au Conservatoire de Moscou. Son premier prix au Concours Reine Elisabeth en 1964 lui permet de se produire avec des chefs comme André Cluytens, Charles Munch ou Bernard Haitink. Il se produit alors en soliste partout dans le monde, et en 1973, il obtient le prix du meilleur interprète de l'année aux États-Unis pour son interprétation du concerto n.3 de Rachmaninov avec K. Kondrachin et l'Orchestre Philharmonique de Moscou.
A la même époque, il est nommé professeur au Conservatoire de Moscou. Depuis, il donne des concerts à Melbourne, Singapour, New York (Carnegie Hall), Los Angeles, San Francisco, Chicago, en Allemagne, en Suisse, en Espagne, etc.
Depuis 1992, Eugène Moguilevsky est professeur au Conservatoire Royal de Bruxelles. Un grand nombre de ses interprétations est disponible en CD.
  • Biographie
En savoir plus
Cécile Ousset
France, °1936
Née à Tarbes, en France, Cécile Ousset étudie avec Marcel Ciampi au Conservatoire de Paris, où elle obtient son Premier Prix de piano à 14 ans. Elle est lauréate de plusieurs concours internationaux dont le Concours Van Cliburn, le Concours Reine Elisabeth, le Concours Long-Thibaud et le Concours Ferruccio Busoni. Elle entame alors une carrière de concertiste qui la mène sur les cinq continents, et enregistre un vaste répertoire qui comprend les concertos de Johannes Brahms, Edvard Grieg, Franz Liszt, Felix Mendelssohn, Robert Schumann, Piotr Tchaikovsky, Sergey Rachmaninov, Sergey Prokofiev, Maurice Ravel, Francis Poulenc, sous la direction de chefs comme Kurt Masur, Simon Rattle, Günther Herbig ou Neville Marriner. Cécile Ousset donne des master classes aux États-Unis, au Canada, en Europe (entre autres à Puycelsi, en France, depuis 1984), en Australie et en Asie. Elle est souvent invitée comme membre du jury des plus grands concours comme les Concours Van Cliburn, Rubinstein, Leeds, Long-Thibaud, etc. En 2011, elle est nommée Chevalier de l’Ordre National du Mérite.
  • Biographie
En savoir plus
Daniel Pollack
Daniel Pollack est reconnu internationalement pour ses enregistrements et ses prestations dynamiques et pour la longévité de sa carrière. Il a entamé ses études de piano à 4 ans et a fait ses débuts avec le New York Philharmonic à 9 ans. Il a suivi les cours de Rosina Lhevine à la Juilliard School, puis a étudié avec Bruno Seidlhofer et Guido Agosti. C'est son prix au Concours Tchaikovsky à Moscou qui le révèle au monde musical international.
Sa carrière de concertiste l'a amené à se produire avec orchestre ou en récital aux Etats-Unis, en Europe, en Asie, en Afrique et en Amérique du sud. Il a joué avec des orchestres comme le New York Philharmonic, Los Angeles Philharmonic, San Francisco Symphony, Moscow State Philharmonic, London's Royal Philharmonic, Seoul Philharmonic, Hong Kong Philharmonic, etc.
Son enregistrement de l'intégrale de l'œuvre pour piano de Barber publié chez Naxos a été récompensé d'un Grammy. Ses enregistrements récents incluent un récital Chopin enregistré dans la salle du Bolshoi à Saint-Pétersbourg (chez Sony) et deux CD de courtes pièces romantiques (chez Four Winds).
Il a été professeur au Juilliard School, Columbia University et Yale School of Music. Actuellement, il enseigne au Thornton School of Music à Los Angeles.
  • Biographie
En savoir plus
Menahem Pressler
La carrière de Menahem Pressler s’étend sur plus de cinq décennies. Né à Magdebourg, il étudie le piano en Israël et remporte le Concours Debussy à San Francisco en 1946. Il s’est ensuite produit en soliste, notamment avec les orchestres symphoniques de New York, Chicago, Cleveland, Pittsburgh, Dallas et Londres, et en musique de chambre avec le Trio Pasquier, les Quatuors Juilliard, Emerson, Guarneri et Cleveland. En 1955, il fonde le Beaux-Arts Trio qui sera récompensé par le “Concertgebouw Prijs” en 2006. Durant plus de 50 ans, il enseigne à la Indiana University de Bloomington où il reçoit le titre de distinguished professor. Nommé docteur honoris causa de l’Université de Nebraska- Lincoln et de la North Carolina School of the Arts, ses talents artistiques sont couronnés par différents prix : le “Chamber Music America’s Distinguished Service Award” (1994), le “Lifetime Achievement Award” du magazine Gramophone (1998), le Prix de la Critique allemande “Ehrenurkunde”, et sa nomination à l’American Academy of Arts and Sciences. En 2009, il est nommé citoyen d’honneur de sa ville natale. Outre ses nombreux CD avec le Beaux-Arts Trio, sa discographie comprend une trentaine d’enregistrements solistes d’oeuvres allant de Bach à Ben-Haim.
  • Biographie
En savoir plus
Peter Rösel
Allemagne
Peter Rösel a étudié au Conservatoire Tchaikovsky de Moscou, avec Dmitri Bashkirov puis Lev Oborin. Il a remporté différents prix lors de grands concours : Concours International Schumann (1963), Concours Tchaikovsky à Moscou (1966) et Concours International de Montréal (1968). Il s’est produit dans plus de 40 pays de par le monde, avec des orchestres comme les Philharmoniques de Berlin, de New York et de Los Angeles, les Symphoniques de Detroit, Minnesota, Toronto et Montréal, les orchestres de la BBC, la Staatskapelle de Dresde, sous la direction de Herbert Blomstedt, Charles Dutoit, Bernard Haitink, Günther Herbig, Dmitri Kitajenko, Kurt Sanderling et Yuri Temirkanov. Sa participation aux festivals internationaux de Berlin, Édimbourg, Perth, Salzbourg, Hong Kong, aux BBC Proms de Londres et Hollywood Bowl, a suscité l’enthousiasme du public comme de la presse. Depuis 1970, Peter Rösel travaille en étroite collaboration avec Kurt Masur et le Gewandhausorchester de Leipzig, avec lesquels il a donné plus de 200 concerts. Sa discographie comprend divers enregistrements pour EMI, Capriccio, Ars Vivendi, Berlin Classics et King Records. Il interprète et enregistre l’intégrale des sonates et des concertos de Beethoven à Tokyo.
  • Biographie
En savoir plus
Takahiro Sonoda
- 2004
Takahiro Sonoda (1928-2004) était né à Tokyo, où il entamait ses études avec Leo Sirota. Plus tard, il a étudié à Paris sous la direction de Marguerite Long et à Berlin sous celle de Helmut Roloff. Après ses débuts de soliste avec la Philharmonie de Berlin en 1958, il a voyagé à travers le monde pour donner une série de concerts. Il s'est produit sous la direction de grands chefs tels que Sergiu Celibidache, André Cluytens et Wolfgang Sawallish. Il était membre de l'Académie Japonaise des Arts. Les concours Chopin, Tchaikovsky et Van Cliburn l'ont régulièrement invité à figurer dans leur jury.
  • Biographie
En savoir plus
Boyan Vodenitcharov
Bulgarie (Rép.), °1960
Né en 1960, Boyan Vodenitcharov est lauréat du Concours international Senigallia lorsqu’il entre au Conservatoire de Sofia en 1979. Il obtient ensuite le 3e Prix au Concours Busoni en 1981 et le 3e Prix au Concours Reine Elisabeth en 1983. En 1986 et 1987, il se perfectionne auprès de Leon Fleisher au Peabody Conservatory de Baltimore. Il donne des concerts dans toute l’Europe, aux États-Unis, au Canada et au Japon. De prestigieuses salles de concert l’ont ainsi accueilli, comme le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Palais de la Musique de Strasbourg, la Salle Smetana de Prague, ou encore le Suntory Hall de Tokyo. Depuis une vingtaine d’années, il s’intéresse également aux instruments anciens sur lesquels il a enregistré de nombreux CD. À côté de ses activités d’instrumentiste, Boyan Vodenitcharov travaille aussi dans le domaine de la composition et de l’improvisation. Plusieurs de ses oeuvres ont été jouées en France, en Allemagne, en Belgique et en Bulgarie. Actuellement, il est professeur de piano, de pianoforte et d’improvisation au Koninklijk Conservatorium de Bruxelles.
  • Biographie
En savoir plus
Revivez les prestations de Piano 2021
Suivez-nous sur Instagram
Ce site utilise des cookies afin de vous fournir la meilleure expérience possible.
En cliquant sur « ACCEPTER » ou en poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur votre navigateur web. Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies utilisés, cliquez sur En savoir plus
ACCEPTER